» Communiqués » Conférence de presse du 31 mars 2015
 
mardi 14 avril 2020
 
Tout déplier Tout replier

 

Conférence de presse du 31 mars 2015

 

Conférence de presse du 31 mars 2015

Cette conférence de presse réunit les syndicats représentatifs séniors – CSMF, SML, MG France, FMF et Le BLOC – ainsi que les syndicats juniors : ISNAR-IMG et le SNJMG.

Le 15 mars dernier, les médecins se sont mobilisés dans un mouvement sans précédent. Entre 40 000 et 50 000 étudiants, internes, généralistes et autres spécialistes se sont rassemblés. Un quart du corps médical français ! Dans un mouvement massif et unitaire, les médecins ont exprimé avec force leur inquiétude et leur colère face à ce projet de loi qui ne répond pas suffisamment aux défis de notre système de Santé.

Face à cette mobilisation unique, la Ministre de la santé et le Premier ministre doivent agir plus nettement, pour que ce projet de loi aille résolument vers un virage ambulatoire. Ceci n’est envisageable qu’à la condition de construire un véritable étage de soins primaires autour du médecin traitant, de reconnaître la place incontournable de la médecine spécialisée libérale, d’améliorer la coordination entre médecins généralistes et médecins spécialistes. Il faut d’autre part sauvegarder le système hospitalier privé et les médecins libéraux y exerçant, sans exclusive ni a priori.

Si les 60 amendements gouvernementaux vont pour certains dans le bon sens (suppression de la vaccination chez le pharmacien), d’autres doivent encore être améliorés (communauté territoriale de soins primaires), d’autres enfin ne sont pas acceptables en l’état (obligation de fait du tiers payant). Le compte n’y est donc pas encore.

Lors de ce premier jour d’examen du projet de loi en séance publique à l’Assemblée nationale, les syndicats représentatifs ont la volonté de présenter un front uni et d’interpeller la représentation nationale. Cet acte est aussi symbolique et historique. Au-delà des demandes spécifiques que nous pouvons porter, l’avenir de la médecine libérale exige une prise de position commune par le biais de cette conférence de presse.

Nous allons défendre nos positions auprès de chacun des députés ; elles sont réalistes, essentielles pour respecter toute la médecine et en totale adéquation avec l’intérêt général et les besoins des Français

 
 
Publié le mercredi 1er avril 2015

 
 

 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter
  Mis à jour le mercredi 10 juin 2015