» Communiqués » Un accord indispensable
 
mardi 14 avril 2020
 
Tout déplier Tout replier

 

Un accord indispensable

 

Un accord indispensable

L’U.ME.SPE./C.S.M.F. a manifesté sa solidarité avec les médecins de famille dans le cadre de la négociation de l’avenant tarifaire conventionnel pour l’année 2006. Tous unis, nous avons démontré la force de l’union au sein de la C.S.M.F.

L’U.ME.SPE./C.S.M.F. apporte un soutien à cet accord à minima qui permet à tous les médecins spécialistes de bénéficier d’une augmentation de la majoration de coordination, ainsi que la majoration de pédiatrie. Cet accord était également indispensable en terme financier et de solidarité pour les spécialités perdantes.

L’U.ME.SPE./C.S.M.F se félicite de cette réussite de la maîtrise médicalisée qui permet, pour la première fois, une évolution annuelle même insuffisante des honoraires des médecins libéraux.

L’U.ME.SPE./C.S.M.F. demande à tous les médecins spécialistes de continuer à s’impliquer dans la maîtrise médicalisée, seule solution pérenne pour préserver l’intérêt des patients et des médecins.

L’U.ME.SPE./C.S.M.F. maintient sa demande de valorisation des moyens nécessaires aux missions transversales (CME, CLUD, CLIN, hémovigilance...) dans les établissements de soins privés.

L’U.ME.SPE./C.S.M.F exige également que soit mise en chantier une sectorisation des besoins pour tous les médecins spécialistes participant à l’accueil des urgences. Ils doivent bénéficier pour toutes les formes d’astreinte d’une indemnisation. C’est une exigence de parité hospitalisation publique/hospitalisation privée dans le cadre de la convergence de la T2A.

L’U.ME.SPE./C.S.M.F. sera vigilante sur la mise en oeuvre des accords conventionnels, sur la mise en place de la deuxième étape de la CCAM des actes techniques et la réforme des consultations.

L’U.ME.SPE./C.S.M.F. a démontré, au cours de ces derniers mois, son sens des responsabilités mais également sa pugnacité et son autorité face aux caisses d’assurance maladie et du gouvernement pour défendre les intérêts légitimes et réels des médecins spécialistes libéraux.

 
 
Publié le vendredi 3 mars 2006

 
 

 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter
  Mis à jour le mercredi 10 juin 2015