» Communiqués » Les spécialistes bafoués !
 
mardi 14 avril 2020
 
Tout déplier Tout replier

 

Les spécialistes bafoués !

 

Les spécialistes bafoués !

L’U.ME.SPE./C.S.M.F. dénonce l’attitude du gouvernement et de l’assurance maladie qui ont brutalement abandonné la démarche de maîtrise médicalisée pour revenir à la maîtrise comptable des plans Juppé-Aubry.

L’U.ME.SPE./C.S.MF. rappelle que les médecins spécialistes ont participé à la réalisation de l’objectif 2005 et qu’ils attendaient une poursuite de la démarche de la maîtrise médicalisée.

L’U.ME.SPE./C.S.MF. s’estime trahie par le gouvernement incapable de mettre en place le secteur optionnel, la réforme des consultations et qui fait payer aux médecins libéraux les dérives financières de l’hôpital public.

L’U.ME.SPE./C.S.MF. s’indigne des propositions inacceptables de compensations pour les spécialités ayant eu de lourdes pertes, au cours du deuxième semestre 2005, du fait d’une mauvaise médiatisation par les caisses d’assurance maladie du parcours de soins, le transformant en filière et risquant d’entraîner, de ce fait, une perte de chance pour les patients.

L’U.ME.SPE./C.S.MF. souligne, qu’en refusant une augmentation rapide et non conditionnelle du C (et du C2), ce sont toutes les spécialités cliniques qui sont visées alors qu’elles se situent dans le bas de l’échelle des revenus des professions médicales.

L’U.ME.SPE./C.S.MF. demande aux spécialistes de relire la convention avec les majorations tarifaires applicables au 01/01/2006 de 1€ sur la MCS et la MNP (pédiatre) (chapitre 1.5).

L’U.ME.SPE./C.S.M.F. incite l’ensemble des médecins spécialistes à refuser tout contact avec les caisses primaires d’assurance maladie, à poursuivre le boycott de la carte Sesam Vitale, à continuer les efforts de maîtrise uniquement sur les objectifs administratifs (arrêts de travail, ALD, transports...).

L’U.ME.SPE./C.S.M.F demande une équité « public-privé » au niveau des plateaux techniques : rémunération de toutes les astreintes, des fonctions médico administratives et proposera, lors de son prochain Comité Directeur du 12 mars, des moyens d’action pour faire aboutir ses demandes.

L’U.ME.SPE./C.S.M.F continuera à maintenir le cap de la maîtrise médicalisée, seule alternative au rationnement des soins de la maîtrise comptable ou à l’éclatement du système de protection sociale auquel sont attachés nos concitoyens. Les caisses d’assurance maladie ont perdu la maîtrise de l’optique et du dentaire, elles risquent de perdre celle de la médecine spécialisée de proximité.

 
 
Publié le lundi 13 février 2006

 
 

 
Accueil     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter
  Mis à jour le mercredi 10 juin 2015